nikola Tesla

anne Non classé 0 Comments

Considéré comme l’un des plus brillants scientifiques dans l’histoire de la technologie, Nikola Tesla est né en 1856 à Smiljan. L’inventeur, ingénieur et physicien est d’origine serbo-américaine. Il a notamment construit sa renommée à travers ses contributions sur la conception du système de courant électrique alternatif moderne. Bien qu’il soit mort en 1943, sa réputation est restée intacte tant ses inventions ont contribué au progrès fulgurant du XXe siècle.
Tesla était un humaniste. Il croyait profondément en l’amélioration des conditions de vie humaine, mais pas pour des gains financiers.
Et voilà pourquoi, en dépit de ses nombreuses inventions et contributions à la société, il est mort le 7 janvier 1943, totalement démuni et rejeté des autres scientifiques.
Auteur de près de 1000 brevets traitant de l’énergie électrique, de sa production et de sa conservation, récipiendaire de quatorze doctorats des universités du monde entier et maîtrisant 12 langues, cet homme qui éclaira le monde, s’éteignit après avoir connu tour à tour la gloire, la fortune, la jalousie, l’incompréhension, les moqueries et le discrédit.

Sa vie de géant de la science, fut celle d’un météore, d’une étoile filante, d’un astre éblouissant disparaissant dans un trou noir. Après avoir illuminé la terre, éclairé les hommes, cet inventeur et prophète, mourut à la lueur sinistre d’une guerre sans merci, avec le sentiment pathétique de voir son œuvre pillée, profanée et pour l’essentiel : incomprise.

Et pourtant, aujourd’hui, au 21ème siècle, nous utilisons ses brevets dans multiples domaines et dans notre vie de tous les jours :
Nikola Tesla a découvert la radio avant Edison, le courant alternatif, la lampe à pastille de carbone, les bases de la robotique, la commande à distance. Il a expérimenté un navire télécommandé, décrit l’avion à décollage et atterrissage vertical, la fusée, élaboré le concept du microscope électronique, détecté la force de résonance des vibrations harmoniques, le principe du radar, la radio-diffusion mondiale, imaginé et réalisé les premiers essais de la transmission d’énergie électrique sans fil, l’onde stationnaire…
Il est ainsi considéré comme le père de ce que l’on appelle aujourd’hui « l’énergie libre ».

Nous pouvons nous soigner maintenant avec les ondes scalaires de Nikola Tesla.
Le SWD – Scalar Wave Device a été developpé en Allemagne depuis 15 ans par le Professeur Dr ing. Konstantin Meyl. En reprenant les travaux de Nikola Tesla, le SWD est destiné à produire un champ d’ondes scalaires sous faible tension de 2 volts et la personne installée entre les 2 pôles reçoit une oscillation, rythmée par la modulation appliquée sur l’antenne réceptrice. L’énergie scalaire et l’information qu’elle porte sont alors « télétransmises » au patient. C’est un process de ré-harmonisation holistique du corps par la transmission d’informations spécifiques à chaque patient.
Merci Monsieur Tesla !

www.lecorps-hologramme.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 2 =